Un pensionnat, des races et des combats... que demander de plus ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un fou d'plus dans un monde de fou !

Aller en bas 
AuteurMessage
Edward Flame

avatar

Messages : 4
Yen : 6
Date d'inscription : 21/07/2014

MessageSujet: Un fou d'plus dans un monde de fou !   Lun 21 Juil - 4:38












L'Anti-Christ ~


   

L'isolé du monde vous salut ~

Prénom: Edward
Nom: Flame
Âge: Aussi vieux que le monde
Origine: Il était là avant que des noms soient donnés aux terres, mais il est né sur cette même île où se déroule l'histoire que nous vivons tous.

Race: Démon, Anti-Christ, appelez-le comme bon vous semble, lui-même ignore les origines de sa venue en ce monde.
Rôle: Civil, Chasseur de Monstres
Pouvoir: Manipulation de l'espace-temps
Couleur: Cette couleur ( #3300ff )

L'apparence de l'Anti-Christ ~
Malgré son âge très avancé -presque aussi vieux que le monde, dur hein ?-, Edward Flame, nom qu'il s'est lui-même donné dans cette époque contemporaine, garde un physique de jeune adulte. Bien. Commençons maintenant par la partie de son corps la plus haute, j'ai nommé : Sa tête ! Ses cheveux noir ténébreux sont d'une longueur relativement courte, ses oreilles en sont découvertes et ses yeux également, seule une mèche déborde au centre de son visage, débordant sur ses yeux. Ces derniers sont sombres et ne laissent percevoir ni peur, ni courage, ni amour, seulement le vide, triste, n'est-ce pas ? Ils sont d'une couleur très peu distinguable, mais l'on dira qu'ils sont jaune, et tournent au rouge flamboyant lorsqu'il s'excite à livrer bataille. Son nez est parfaitement centré autour du reste des éléments qui font de son visage... un visage ! Sinon, il porte des sortes de lunettes d'aviateurs sur son front, allez savoir pourquoi, peut-être cela lui procure-t-il une certaine sensation de bien-être, de plaisir. Concernant le reste de son corps, l'Anti-Christ n'est pas ce qu'on pourrait décrire par « Montagne de muscles », mais il ne se débrouille pas trop mal, après tout, il en a eu des années pour se faire un corps ! Ce qu'il porte sur lui peu dépendre, mais ce qui ne change jamais, c'est qu'il porte toujours des gants. Blancs, bleus, verts, rouge, peu importe. Ensuite, il s'habille généralement d'une veste à capuche dont l'état dépend de ce qu'il a pu faire avec par le passé. Sinon, il lui arrive de ne porter qu'un t-shirt, généralement troué, car ils le sont sans doute tous. Son bas est un pantalon tout ce qu'il y a de plus normal, parfois bleu, parfois beige, encore une fois, ça dépend. Puis enfin, il porte des bottes qui remontent au haut de ses tibias, ceci par contre, ne change jamais, elles sont noirs et apparaissent toujours noirs. Pour ce qui est du combat, puisque nous en parlions rapidement plus haut, il est armé d'un pistolet qui commence à faire son âge, mais qui est certainement l'une des meilleurs armes anti-monstres que l'on puisse trouver. En effet, les balles qu'il tire sont importées d'un temps où  la matière anti-monstre affluait encore dans les sous-terrains de ce monde. Elles ne tuent pas forcément d'un coup, mais affaiblissent peu à peu l'adversaire. Cependant, les monstres ont évolués et ont développés une certaine résistance à cette matière qui n'est plus aussi efficace qu'au temps où il l'a découverte. Il porte en plus de cette arme un petite lame, de la taille d'une dague, qu'il cache dans son dos. La seule compagnie qu'il n'ai jamais trouvée lui est restée fidèle du début jusqu'aujourd'hui, puisque la bête en question le suit encore et toujours. C'est un loup blanc, le seul être qu'il affectionne plus que lui-même. Son nom : Hapless.

La complexité du cœur de l'Anti-Christ ~
Représentant même du mal en cette île, il n'est pas pour autant si fondamentalement mauvais, disons qu'il n'a pas eu l'occasion de ressentir quoi que ce soit d'autre que la solitude et la rancune envers ce monde qui l'isola durant des siècles, que dis-je, des millénaires. Ainsi, apparemment doué d'une espérance de vie sans vie, l'être que vous appellez Démon fut condamné à attendre son heure en fixant l'horizon sans que jamais le moment pour disparaître ne vienne. Qui est-il ? Pourquoi lui ? Toute sa vie durant il se posa ces questions, et jamais aucune réponse ne lui vint à l'esprit. Perte de mémoire ? Très probable. Cependant il semblait se souvenir que d'autres êtres existaient, même s'il n'en eut jamais aucune preuve, mis à part son Loup Blanc. Au fil des années, il parvint à se construire un gigantesque palais, dans lequel il était seul à vivre. Toujours seul. Seul son loup était là pour l'aimer, mais lui ne savait même pas ce qu'était l'amour, ce sentiment apparemment trop compliqué pour l'être du diable. Un sentiment se distingua par la suite, la haine : la haine envers ce monde qui le rejeta lui et son animal de compagnie, pour l'éternité.  Ensuite, pour parler du présent, nous dirons qu'il a évolué. Cette île est sa terre et il désire plus que tout chasser les intrus de son monde, alors qu'il pourrait au contraire se mêler à la foule et apprendre ce qu'il ne put jamais connaître. D'autant plus, il hait les êtres vivants au pensionnat car ils lui sont d'une certaine manière identiques : ils possèdent chacun un pouvoir. Mais il hait plus particulièrement la directrice de ce pensionnat, pour des raisons encore trop sombres. Il ne connaît que le désorde et la destruction comme solution à ses problèmes. La complexité de son coeur ne saurait être décrite par des mots, mais si je devais essayer, je dirais qu'Edward est loin d'être un monstre sans sentiments, mais qu'il ne sait décripter les messages de son coeur et qu'il ne sait par conséquent les comprendres, réagissant de manièrre tout à fait imprévisible à ce qu'il ressent. Il se conforte dans sa solitude, alors qu'il pourrait apprendre à vivre avec le monde qui l'entoure désormais. Il préfère haïr qu'aimer, et les confonds sans doute, au final. Cependant, une seule chose est certaine, il aime se battre et faire face à une certaine résistance. Faire force égale avec un adversaire le fait hurler de joie. Qui sait, peut-être un jour se mêlera-t-il à ceux peuplant désormais son île, en espérant que ce ne soit pas trop tard, et qu'il l'est ai déjà tous exterminés, ou encore, sait-on jamais, que sa vie n'arrive à son terme.

La Manipulation de l'Espace-Temps ~
Que dire de son pouvoir ? Pour commencer, s'il devait porter un nom, celui-ci serait la « Manipulation de l'Espace-Temps ». Pourquoi ? Eh bien son nom dit tout, non ? Bon d'accord, j'vais les faire vos 10 lignes. Son pouvoir lui permet donc de voyager d'époque en époque, d'endroits en endroits -bien qu'il ne parvienne pas à pénétrer le pensionnat, à cause des religieux-, ainsi que dans une dimension qui lui est propre, une dimension vide, où même le sol n'est fait que de vide. Ce pouvoir permet également de « figer » le temps, les êtres vivants, ou encore les objets. Cependant, il ne peut profiter de cela pour simplement figer un homme et le tuer, car une fois figer, pas seulement le corps, mais aussi la vie toute entière de l'homme est mise sur "pause", la protégeant ainsi de toute mort. Il peut cependant les blesser autant qu'il veut, ils ressentiront le poids des blessures mais ne pourront en mourir. Ainsi, son pouvoir lui assure une fuite sans encombre, ou encore protection sans faille s'il s'y prend à temps pour appuyer sur "pause" -c'est une blague, il n'appuie sur aucun bouton pause fuuu', faut tout t'expliquer à toi..-  Mais son pouvoir ne s'arrête pas là, il lui permet également de faire entrer dans le présent son être passé, ou futur, lui offrant ainsi la possibilité de ramener beaucoup de "clones" à son renfort, bien que cela lui demande beaucoup de son énergie et le fatigue énormément.

L'histoire d'une vie
Nous y voilà, son histoire, aussi longue qu'inintéressante, du moins jusqu'à ce qu'un événement étrange parvienne sur l'île. Mais pas tout de suite, sinon le récit se termine ici-même. Remontons donc jusqu'à son réveil sur cette plage. Ce fameux jour où tout commença, ou presque. Année XXX, l'Anti-Christ apparaît là, comme s'il y avait toujours été, sans aucun moyen de s'enfuir. Ses souvenirs troubles ne lui permettent pas pour le moment de se souvenir de qui il était exactement et la raison pour laquelle il était là. La seule chose certaine était qu'il était isolé du reste du monde, sur une île où personne ne vit. Assis-là, devant l'horizon infini et immense. Il le scruta, des heures durant, avant qu'un bruit inconnu vint interrompre sa paisible activité. Il n'avait pas bougée depuis son éveil, mais il tourna enfin la tête pour découvrir la bête hurlant ce son pas si inconnu. Un loup blanc venait d'apparaître et courait vers lui, langue pendue et visage heureux. Il avait cette désagréable sensation de le connaître sans pouvoir rien se remémorer de lui. Le loup lui sauta dessus, et comme un rituel, lui lécha la joue. Il esquissa un sourire et alors le chien s'assit aux côtés de son maître. Mais l'était-il seulement depuis ce moment précis ou l'avait-il été bien auparavant ? La question frappa l'esprit de l'homme, qui n'y trouva aucune réponse. Il se remit alors à fixer l'horizon, encore et encore, des années durant, sans que jamais son loup ne bouge ne serait-ce qu'une patte, tant que lui ne bougeait pas. La connaissance de son pouvoir lui revint un jour, par hasard, alors qu'il tentait de se projeter vers l'horizon. Cependant quelque chose semblait l'en empêcher. Sans qu'il ne s'en souvienne, quelqu'un l'avait restreint à ne pouvoir vivre que sur cette île, bloquant, certainement par une autre sorcellerie, la possibilité de voyager plus loin que le bout de l'horizon. Il s'abandonna alors à son sort. C'est à ce moment qu'il décida de créer un endroit où il pourrait vivre, il commença par une simple maison, pour l'agrandir au fil des années, arrivant à force de travail à construire un palais. Il y vécu, un nombre incalculable d'années, avant qu'une femme n'interrompe sa solitude éternelle.

Cette femme, à l'apparence très jeune, il était certain de la connaître, celle-ci, il était même certain de l'avoir aimée, même s'il n'en connaissait plus la définition. Sans un mot, et sans comprendre comment, il sut pourquoi elle était venue. Alors il livra bataille, détruisant le travail de tant d'années. Elle lui avoua l'avoir chercher toutes ces années, sans jamais s'arrêter. Il perdit le combat, malgré la puissance dont il fit preuve. Elle l'enchaîna ensuite sous son propre manoir, le scellant, selon elle, à jamais. Puis encore une fois, le vide. Plus rien. Son existence réduite à attendre dans le vide, sans pouvoir une fois de plus mourir.

C'est alors qu'un jour, le sceau emprisonnant l'être qui semblait être la cible d'autres êtres éternels, se brisa sous l'énergie à présent retrouvée de celui-ci. À genou sur des dalles en pierre, il ouvrit à nouveau les yeux. Mais cette fois, tous ses souvenirs étaient de retour. Son passé avant l'île d'isolement, la personne qu'il était, l'être maléfique qu'il fut, et l'être maléfique qu'il est encore. Il essaya alors de voyager avec son pouvoir pour apparaître dans son manoir, mais une autre barrière l'en empêcha. Il semblerait qu'en plus de ne pouvoir se rendre plus loin que l'horizon, il ne puisse désormais plus rentrer dans sa propre propriété. Il tenta alors de sortir, avec destination la plage. Il y parvint, y trouvant encore son loup, l'attendant toujours. Tout avait changé sur l'île, d'autres habitations avaient vu le jour, son manoir avait été littéralement transformé. Il s'approcha du bruit de foule et y trouva d'autres hommes et femmes, mais surtout un manoir changé en école. Il savait ce qu'était une école mais n'en comprenait plus le concept. Quoi qu'il en soit, ses terres avaient été violées, et sa propriété volée. Au fil du temps, sans se montrer, il en apprit plus sur cette école. Le savoir acquis, sur les élèves aussi spéciaux que lui ainsi que la spécificité du bâtiment, il décida de reprendre ce qui lui appartenait de droit, même s'il devait détruire toute autre vie que la sienne sur cette île. À vous d'en découvrir plus sur son passé, qui peut-être vous surprendra. Mais gare à vous, car il vous chasse. (Hors Histoire : La Dirlo m'a autorisé à utiliser autant le contexte pour cette histoire rajoutant du mystère à l'existence de cette île, et des "monstres" mêmes. )

Derrière l'écran
Prénom: Donovan
Âge: 18 ans
Pays: France ?
Tes goûts et passions: Les tatouages, modifications corporelles, la musique, le dessin, la lecture.
Comment as tu connu le forum ?: Madame la Dirlo o/
Qu'en penses tu ?: Je le trouve très beau jusqu'ici, malgré quelques petites fautes par-ci par-là dans les parties administratives :p
Double compte: Nop


Dernière édition par Edward Flame le Mar 22 Juil - 16:47, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lohanna

avatar

Messages : 52
Yen : 58
Date d'inscription : 12/05/2014

MessageSujet: Re: Un fou d'plus dans un monde de fou !   Lun 21 Juil - 17:34

Salut toi ! Et bienvenue !
T'aimes le dessin ? On va bien s'entendre Wink
Sinon, pour les fautes, je vais aller les traquer pour aller les livrer à la Dirlo Smile

Et c'est moi qui m'occuperai de ta fiche ! ( se met enfin à appliquer son rôle de modo ) Hâte de pouvoir la lire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Flame

avatar

Messages : 4
Yen : 6
Date d'inscription : 21/07/2014

MessageSujet: Re: Un fou d'plus dans un monde de fou !   Lun 21 Juil - 19:06

Merci ! Very Happy
J'adore le dessin oui ! Mais ça fais longtemps que je ne m'y suis pas remis :/
No problem !

Très bien très bien, aucune objection à ce sujet :p

( Une dernière question, je ne crois pas avoir vu à combien la taille de l'avatar devait être dans le règlement, pourrait-on donc me donner la taille s'vous plaît ?

_________________


« Combien de montagnes et de rivières dois-je encore traverser pour atteindre le pays où la solitude n'existe pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lohanna

avatar

Messages : 52
Yen : 58
Date d'inscription : 12/05/2014

MessageSujet: Re: Un fou d'plus dans un monde de fou !   Lun 21 Juil - 19:45

Pour l'avatar c'est du 200*400 Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kairi Fubuki

avatar

Messages : 33
Yen : 43
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Un fou d'plus dans un monde de fou !   Lun 21 Juil - 23:49

Welcoooooome ! Gomenasai pour les fautes ! Je corrigerai ça si j'en trouve... TwT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Flame

avatar

Messages : 4
Yen : 6
Date d'inscription : 21/07/2014

MessageSujet: Re: Un fou d'plus dans un monde de fou !   Mar 22 Juil - 15:56

Oh ce n'était pas un reproche, pas la peine d'en faire toute une histoire xD

Arigatooo o/

Edit: Terminé !

_________________


« Combien de montagnes et de rivières dois-je encore traverser pour atteindre le pays où la solitude n'existe pas ? »


Dernière édition par Edward Flame le Mar 22 Juil - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lohanna

avatar

Messages : 52
Yen : 58
Date d'inscription : 12/05/2014

MessageSujet: Re: Un fou d'plus dans un monde de fou !   Mar 22 Juil - 16:59

Moi perso ça me va ! Donc pour ma part, je valide !!

Bienvenue officielle chez nous : D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Flame

avatar

Messages : 4
Yen : 6
Date d'inscription : 21/07/2014

MessageSujet: Re: Un fou d'plus dans un monde de fou !   Mar 22 Juil - 17:06

Arigatoooooooooo

_________________


« Combien de montagnes et de rivières dois-je encore traverser pour atteindre le pays où la solitude n'existe pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un fou d'plus dans un monde de fou !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un fou d'plus dans un monde de fou !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Mangetsu :: Administration :: Les pièces d'identité :: Les admis-
Sauter vers: